• Foin d’odeur ou sweetgrass

    Foin d’odeur ou Sweetgrass

    “Hierochloe odorata”


    La sweetgrass ou foin d’odeur est le plus féminin des Encens Amérindiens, souvent appelée les cheveux de la Terre Mère.
    Elle est utilisé pour attirer les énergies bénéfiques. Dégage un parfum délicat et agréable.

    Toutes les nations autochtones d’Amérique du Nord font brûler des encens tel que la sauge, le cèdre, le foin d’odeur et le genévrier pour purifier l’ambiance dans un lieu, autour d’un objet, ou l’énergie d’une personne.

    La fumigation est utilisée :
    – avant une cérémonie;
    – avant de méditer;
    – au début d’une réunion importante ou d’une rencontre à caractère spirituel;
    – avant d’offrir de l’aide ou une guérison;
    – pour purifier une nouvelle maison ou appartement avant d’y aménager;
    – pour purifier un lieu ou circule le publique par exemple un magasin ou un bureau;
    – dans la maison après des événements pénibles comme un vol ou une maladie;
    – dans des lieux ou se sont déroulés des événements comportant de la violence et/ou de la colère;
    – dans les pièces ou l’on effectue des thérapies et ceci parfois avant et après chaque client; etc.

     

    La Sweetgrass (à traduire par “herbe sucrée”) (“Hierochloe odorata”)
    doit son nom à son parfum vanillé, qui vient de sa teneur en coumarine. C’est une plante qu’on trouve en Amérique du Nord, ainsi que dans le Nord de l’Europe.
    Elle est aussi connue sous le nom d”herbe du bison” et est utilisée pour parfumer la vodka. Elle a été utilisée en France pour parfumer des sucreries, des boissons, le tabac, et également dans la parfumerie.
    Etant à présent protégée en Europe, son usage a cessé.
    Elle pousse, à partir de rhizomes, en touffes de 60 à 70 cm de haut, parfois plus, et possède son plus fort parfum vers le milieu ou la fin de l’été. Les premiers froids lui font perdre son arôme.
    Elle est donc coupée pendant les périodes chaudes, et est trempée dans de l’eau chaude pour pouvoir être formée en tresses.
    Pour les Indiens d’Amérique, la Sweetgrass est une plante sacrée qui trouve des usages différents selon les tribus. Les Indiens des Grandes Plaines pensent que ce fut la première plante à pousser sur terre.
    Cette plante est un symbole de la spiritualité autochtone, un hommage au Créateur ou au Grand Esprit, et une arme contre les esprits maléfiques. Souvent, le foin d’odeur est tressé et brûlé, traditionnellement le matin et le soir, dans des cérémonies individuelles ou de groupe, comme des pow wow et des célébrations diverses.
    Elle est également brûlé comme encens (seul ou mélangé) pour produire une fumée sacrée, la plante fumante étant passée d’une personne à une autre en guise de rite de purification et de symbole d’unité. Les Aînés peuvent également tenir une cérémonie du calumet au cours de laquelle les participants fument du tabac (commercial ou d’autres plantes) en se passant une tresse fumante de foin d’odeur. Il faut sans cesse éventer la tresse pour la maintenir allumée.
    Vous pouvez l’utiliser soit en tresse, soit coupée au ciseau, sur un charbon, ou mieux encore, sur une surface qui la chauffera doucement et évitera les odeurs de combustion.

    Beaucoup de tribus la brûlent, sous forme de tresse, avant les cérémonies, en tant que purificatrice, en tant qu’herbe de paix et de protection.
    Parmi ses usages multiples, elle est utilisée pour la couture, pour être tressée dans les cheveux, pour peindre les pipes pendant les Dances du Soleil, etc …

    USAGES MEDICINAUX CHEZ LES NATIFS AMERINDIENS
    Les infusions de foin d’odeur étaient utilisés par les Indiens des Plaines pour traiter diverses affections, dont la toux et les maux de gorge, les infections vénériennes, les saignements consécutifs à l’accouchement, la peau gercée ou asséchée par le vent et les irritations oculaires. Cependant, les principales vertus du foin d’odeur tiennent à ce qu’il apporte la guérison spirituelle.
    Les populations autochtones ont longtemps considéré le foin d’odeur comme l’une des principales plantes sacrées (les autres sont les armoises, le thuya, le sapin subalpin, le genévrier, le tabac et le maïs). Il s’agissait de la principale plante sacrée chez les Indiens des Plaines qui occupaient la région située entre le Mississippi et les Rocheuses, aux États-Unis, et entre les Rocheuses et le Manitoba, dans le sud du Canada. Le foin d’odeur est l’une des plantes qu’on retrouve régulièrement dans les « bourses sacrées » qui étaient généralement accrochées autour du cou et qui apportaient une protection spirituelle aux personnes qui les portaient. C’était souvent aux Aînés qu’il incombait de fournir les plantes qui étaient placées dans les bourses sacrées, et le foin d’odeur leur était souvent offert comme marque de respect.

    USAGES NON MEDICINAUX

    Le foin d’odeur est très utilisé par les Amérindiens pour le tissage et la fabrication de paniers. Comme les feuilles de la tige fertile sont trop courtes, ce sont les longues feuilles végétatives qui sont récoltées, une par une, de la mi-juillet à septembre; les meilleures feuilles sont apparemment celles qui sont cueillies en milieu de saison. Les feuilles séchées, à la fois souples et résistantes, sont employées pour fabriquer des articles d’artisanat principalement destinés aux touristes. Ces paniers, bols, plateaux et carpettes à odeur agréable constituent un produit traditionnel typique des autochtones. Il faut cependant noter que les articles vendus par les Amérindiens à l’extérieur des régions où pousse le H. odorata peuvent très bien avoir été fabriqués avec d’autres graminées localement appelées « foin d’odeur ».
    De même, dans le sud du Québec, une espèce introduite d’Europe, la flouve odorante (Anthoxanthum odoratum), est également utilisée par les autochtones pour faire des paniers. On sait par ailleurs que le H. odorata cultivé peut donner des feuilles plus grandes et de meilleure qualité pour le tissage que les sujets sauvages. Enfin, dans certaines régions, l’artisanat local est menacé depuis quelque temps par l’urbanisation et par la destruction de l’habitat des plantes nécessaires à cette industrie.
    L’huile essentielle du foin d’odeur est utilisée en parfumerie. Les feuilles séchées ont été employées pour donner une bonne odeur aux oreillers et aux vêtements. Lors du séchage, l’odeur de vanille produite par la coumarine devient plus intense. Cette odeur peut même passer inaperçue chez les plantes fraîches. Si le séchage est bien fait, la plante peut conserver son odeur agréable jusqu’à trois ans, et certains prétendent que l’odeur peut se maintenir indéfiniment.
    La coumarine a aussi pour effet de rendre la plante amère, ce qui en décourage l’utilisation comme fourrage. Cependant, bien que le foin d’odeur ne soit pas aussi appétent que d’autres graminées, les bovins le consomment assez volontiers, et l’odeur n’est pas transmise au lait. Chose certaine, certaines personnes aiment le goût de la plante. Les feuilles sont parfois placées dans les bouteilles de vodka pour aromatiser ce produit, et des sachets de foin d’odeur se sont déjà vendus aux États-Unis à cette fin. Un extrait de la plante a déjà été utilisé en Europe pour aromatiser les bonbons, les boissons gazeuses et le tabac.
    Les rhizomes traçants du foin d’odeur ont une capacité d’envahissement qui rend cette plante très utile pour la stabilisation des sols. Comme l’espèce tolère bien les milieux saturés en eau, elle est particulièrement efficace contre l’érosion hydrique. Le fait que la plante soit relativement basse peut également être un avantage si un effet esthétique est recherché, puisque les graminées hautes doivent souvent être tondues.
    Les graines n’assurent pas une multiplication suffisante pour la stabilisation des sols, puisque la plante produit peu de graines. On a donc effectué des essais de multiplication au moyen des rhizomes (tiges souterraines) et des stolons (tiges rampant à la surface du sol). Les résultats obtenus jusqu’à présent semblent indiquer que l’espèce est une des meilleures plantes stabilisatrices pour les milieux humides et modérément salés, comme les accotements. La multiplication végétative de la plante permet aussi d’éviter les problèmes liés à l’égrenage sur pied et à la difficulté d’établissement des semis.

    Toxicité !

    La coumarine présente dans le foin d’odeur est un aromatisant (p. ex. dans la plante culinaire appelée aspérule odorante, Galium odoratum (L.) Scop.), mais elle est toxique, ayant causé des lésions hépatiques, des retards de croissance, des cancers et une atrophie des testicules chez des animaux de laboratoire. Le bétail aurait eu des réactions toxiques après avoir ingéré de grandes quantités de plantes contenant de la coumarine dans les pâturages.

     

    Foin d'odeur

    tresse de foin d 'odeur

    foin_d_odeur_hierochloe

    Poids 80 g

    9 reviews for Foin d’odeur ou sweetgrass

    1. Note 5 sur 5

      Claire

      Format en tresse très pratique. Je l’utilise en mélange avec la sauge pour purifier, harmoniser les lieux ou les auras. Elle adoucit la sauge.

    2. Note 4 sur 5

      Huguette

      Satisfaite

    3. CARINE

      Je ne connaissais pas, odeur très douce, sucrée, très agréable. Je suis sous le charme 🙂
      Merci

    4. Note 3 sur 5

      Lazare

      Merci à Céline non seulement pour la qualité de tous les produits présentés, mais aussi pour la façon de les présenter.
      En effet la qualité de cette tresse n’est pas la meilleure mais elle reste satisfaisante.
      Merci donc encore une fois pour l’éthique et l’honnêteté !

    5. Laurent

      Présenter sous forme de tresse , je découpe au ciseau un peu puis je mélange avec de la sauge blanche. Je ne saurais juger la qualité étant mon premier achat, je pense acheter tout de même la qualité au dessus dans le futur

    6. Note 5 sur 5

      Hiba

      Je n’ai pas encore tester ma commande de foin d’odeur mais juste à l’extérieur de l’emballage, l’odeur qui s’en degage est douce et magigue à la fois..
      Cet article a été expédié très rapidement. .
      Je vous en remercie.
      J’ai maintenant Hâte de le tester. .

    7. Aurélie

      Premier achat pour ma part. Odeur agréable.

    8. Lydia

      Je repasse commande car ce foin d’odeur n’est pas proposé en tresse assez épaisse.

    9. Marie

      Odeur toute en féminité…Une belle découverte…merci

    Ajouter un Avis

  • Vous recherchez un produit?

    “Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde” Gandhi

    Vous situer sur le site!

    Livre d or

    Connectez-vous pour publier un message

    Inscription
    253 messages.
    deldub deldub a écrit le 30/09/2019 à 10:53:
    bonjour, ravie de ma commande et efficacité de livraison. c'était ma première commande. communication et site agréable. merci, bonne journée.
    ce.lambelin ce.lambelin de Rennes a écrit le 09/09/2019 à 11:53:
    Merci beaucoup pour nous fournir des encens de qualités à des prix abordables.
    opheliebirost opheliebirost de Le Poiré-sur-Velluire a écrit le 08/09/2019 à 12:01:
    Bonjour,

    Je viens de recevoir ma toute première commande et je suis ravie de la qualité des produits et de la rapidité de réception. Trois produits commandés sauge blanche, palo santo et porte encens, rien à dire sauf pour le palo santo 15gr je pensais avoir plusieurs petits morceaux plus facilement utilisable plutôt qu'un morceau même si cela paraissait évident que cela ne représenterait qu'un morceau ^^.

    Merci beaucoup.
    Namaste.